C'etait le 9 novembre, c'était original...

le 25 novembre 2019 , par Fabien JOURNET , 219 vues

10h du matin…
Six Guenilles se retrouvent sur le parking de Gemo Meylan (Fabien le GO, Georges, Antonin, Bruno, Yannick et Renaud).
10 h du matin, l’heure à laquelle certains braves ont déjà effectué au moins deux ascensions. Certains pourraient croire que cette heure tardive est liée à un lendemain de soirée difficile. Il n’en est rien, juste le temps de réajuster quelques éléments de logistique de début de saison... D’ailleurs, à part Bruno qui se pointe sans snow et sans raquettes, Yannick à qui il manque une rondelle, tout le monde semble prêt et impatient de tâter la première neige. Heureusement, Fabien pourra dépanner Bruno avec une paire de ski ultra Light. Yannick lui, se passera de rondelle ! Après une première frayeur  (on est quand même arrivés à se perdre sur le parking avant de partir) nous finissons par atteindre Chamrousse.
Trois snowboarders, trois skieurs dont un récemment converti, un certain B... qui nous gratifie d’une petite chute au chaussage, heureusement sans gravité. Dommage par contre pour le cru de la Guenille d’or 2019-2020 qui aurait déjà pu paraître inaccessible aux plus intrépides...
Fabien annonce le programme en trois étapes : montée, exercice Arva, descente. Tout le monde acquiesce  sachant que c’est pas négociable et que chaque étape semble plus ou moins indissociable de l’autre. La neige est au rendez-vous et même si nous constatons que quelques indélicats ont tracé avant nous, nous entamons l’ascension vers la Croix de Chamrousse sous le soleil.
Montée sans encombre, le temps de dérouiller un peu les mécaniques, papoter et de croiser quelques célébrités que seul Yannick connaît ;-).
La Croix de Chamrousse est déjà là, petit pique-nique pendant que chacun révise la recherche de victimes sur deux Arva judicieusement cachés et profondément enfouis. Tout le monde s’en sort : enfin ceux qui cherchent au moins.  Le temps d’apprécier un breuvage aux herbes, le ciel s’est voilé, il est temps de repartir.
Comme il y a un peu de brouillard la consigne est : « On reste groupés ! ». À peine 100 m, ça ne rate pas, un certain Y. a disparu. Heureusement à la Croix, il y a quelques antennes et le réseau passe bien : nous nous retrouverons donc en bas!
Pour les cinq autres, l’appel de la poudreuse est tellement fort que nous décidons de passer par le seul endroit non tracé. Nos planches savent désormais pourquoi personne n’était passé par là!
Les premières sensations sont tout de même au rendez-vous!
Retrouvailles chaleureuses en bas du recoin, nous décidons à l’unanimité d’aller boire une petite bière pour fêter ça en attendant la prochaine !
Belle journée de mise en jambe en tout cas

 

Renaud P.

Evénement lié : 2019-11-09 - Première à Chamrousse - et recyclage DVA