2 guenilles aux Shabrakistan: CR d'un week end dans la Yaute

le 6 février 2018 , par Cécile ROSSET , 819 vues

Retour sur un week-end Sécu glacier 1 au shabrakistan.. Oui, car selon la définition c’est une ile (bon là ce n’était pas une île, mais Chamonix.. pas mal non plus ), avec de la peuf qui vole à chaque virage, une température douce, pas de vent, un risque d’avalanche très faible (2 ou 3.. car ça a purgé toute la semaine d’avant), des petits dénivs positifs pour des graaands dénivs négatifs, des couloirs vierges, des bars quand on rentre..Le programme : Samedi vallée blanche / Dimanche : Col du Passon.

Après, je vais essayer d’écrire un compte rendu digne de l’organisation concoctée.. On est 11, à venir de partout (Annecy bien sûr, Marseille, Lausanne, Genève et 2 représentantes des guenilles, Pauline et moi). Rdv à 7h30 pétantes au parking de la benne de l’aiguille (= parties à 5h15 de grenoble), on fait connaissance avec tout le monde : Guillaume, Vince et Paskou les accompagnateurs, et Amélie (la skieuse), Lionel, Etienne, Benji, Pierrick, Max. 1ères réparations de fix sur le parking.. Et je prends peur, je crois être la seule du groupe en raquette.. Ah non, il y a aussi Max le marseillais ! Eh oui, car il faut savoir que les shabraks ne jurent que par le split et les audi quatro !

Arrivés à 3048m, même pour les plus habitués, la vue est toujours autant époustouflante, le vent a plaqué la neige contre les parois, avec un soleil radieux et une température printanière..On chausse et c’est parti pour un itinéraire inédit : petit envers puis traversée sur le grand envers, la peuf vole à chaque virage, c’est le pied ! Arrivés à la salle à manger (la partie plate du glacier), c’est l’heure de dejeuner, avec quelques exos en crevasse : remontée sur corde, arret de Chute et mouflage. Retour à Chamonix vers 18h, stop obligé dans un shop pour rattraper quelques guenillages : Benji loue un split de remplacement car sa semelle s’est décollée, Amelie achète une paire de bâtons car elle en a perdu un plus tôt, et Pauline rachète une crémaillère pour sa fix… Ensuite c’est arrivée à l’hôtel puis table réservée à la MBC.. Presque parfait.. jusqu’au Rond-point de cham ou on se retrouve dans un guet appens pour contrôle d’alcoolémie.. et là, je flippe. « Bonsoir, vous avez bu de l’alccol (dit-il en montrant le ballon) ? (Blanc) ben.. NON (d’un air indigné) !! Ok vous pouvez y aller, bonne soirée mademoiselle. » Ouff.. En me voyant au volant accompagnée de 3 gars dans la voiture il a dû se dire « c’est la sam de la soirée ».. Ya du bon d’être une fille dans ces cas-là ! (quelques stats : on était 3 voitures, Amélie et moi n’avons pas soufflé, Benjamin dans la 3e a soufflé.. c’est marrant quand même !)

Le lendemain, rdv devant le parking des grands montets. Arrivés là-haut, toujours aussi beau, doux, avec de la super neige.. On descend, traverse le glacier et attaquons le montée de l’autre côté. Petit déniv de 600m, un peu de monde dans la trace pout nous montrer le chemin et nous faire des bonnes traces.. Dernière montée en crampons et nous voilà au col. C’est juste magnifique : vue imprenable sur le Chardonnet et, en remontant sur une crête, vue à 360°, jusqu’à la chartreuse ! Bon, on se prépare pour 2500m de descente..et là, Pauline ne peut pas descendre : Sa semelle botte ; Opération fartage de la semelle avec du stick à lèvre, histoire de graisser, mais non, ça ne marche pas ! Tentative de descente à l'arrache derriere les skis d'Amélie.. pas facile. Descente en mode luge? Trop risqué. Apres plusieurs options envisagées, Pauline est contrainte de redescendre en raquettes alors qu’on ride la douce peuf.. sans commentaire.. Apres quelques virages, ce gentleman de Lionel propose de faire un échange de board.. et là tout rentre dans l’ordre ! Dans le bas, guenillage obligé entre les coulées de neige dégueu, la neige lourde et les voraces.. Dans tout ça, il est 18h! Une bière, un café et retour sur Grenoble.. On est rincés, que d’émotions !

Et lundi, apres un week end intense, dur dur de retourner au boulot.. D’autant plus qu’on est tous bourrés de courbatures..

EN CONCLUSION : Un week end Shabrak au TOP. Je tiens à partager mon 1er retour d'experience :
- Orga et bonne humeur, check !
- Quelques guenillages qui font le secret d'une sortie pleine d'anecdotes, check !
- Les encadrants qui portent notre matos, check !
- Pauline nous dira ce qu'il s'est passé pour son split.
- Le split c'est de la merde !!