Blue and white in Dévoluy

le 16 janvier 2018 , par Audrey CONFOLAND , 683 vues

Cela a commencé dans le noir à 7h30 pour le rendez vous sur le parking… mais ensuite la journée n’avait que deux couleurs : le bleu du ciel et le blanc scintillant de la neige. Le Dévoluy se prête plutôt bien à la poésie avec ses vallons sauvages et sa quiétude loin des itinéraires fréquentés des grenoblois. Nous voilà donc partis pour un joli voyage dans le vallon du Charnier en direction de la Tête de Vallon Pierra.

Le chemin est long mais on en prend plein les yeux ! On traverse, on redescend un peu, on continue à traverser… On rejoint le fond du vallon, le sommet est en vue depuis le début, on s’approche mais il y a encore de la distance…

Antonin, seul à split aujourd’hui, n’arrête pas de manger, parce que bon, les traversées à split, ça épuise… Plus je sors en guenille, plus je me dis que cet engin vend du rêve… D’ailleurs les encadrants ont pris les skis aujourd’hui… ça annonçait la couleur ! 3 surfeurs avec raquettes ne renoncent pas et même Guillaume est en mode « duracell ultra power » devant (on va t’acheter un serre-tête lapin rose !). On ne le retient plus !C’est d’ailleurs le seul qui touchera le sommet du bout des pieds, la fin de la pente sommitale étant bien dure, nous avons  fait des stop échelonnés sur 3 groupes, certains quasi en haut, mon groupe aura chaussé juste avant le béton, et Bernie et Antonin plus bas sont déjà en train de descendre.

La descente est plutôt agréable ! Bon, Tony aura la médaille de la gamelle aujourd’hui ! Comment on fait du ski déjà ?! Mais il gagne la note maximale pour le côté artistique ! Ensuite se succèdent des « wouhou », on profite… Et petite pause pour attendre les summiters… Ina me demande d’attraper la crème solaire dans le haut de son sac, et que vois-je ?! mais c’est une flasque !!! Hummm la sapinette d’Ina, ça se refuse pas et ça a un goût de reviens y ! Faut dire qu’on se réchauffe comme on peut dans l’attente… ça y est, les voilà qui descendent, et nous rejoignons l’avant du groupe juste en bas de la petite remontée. Tout le monde est là, on profite une dernière fois du paysage et on se laisse enivrer sur cette douce étendue blanche qui n’a pas trop chauffé sur la dernière descente. Une magnifique journée avec une ambiance comme on les aime…