Compte rendu de sortie : ski de rando Pas de la Ville + vidéo

le 1 février 2019 , par Jean-Louis MEJECAZE , 476 vues

Nous devions être 10, nous serons 11, ce qui commence à faire un (trop) gros groupe. 

Heureusement, le beau temps, l'itinéraire bien maîtrisé, la connaissance des lieux permettaient cela. Départ bien frais à 8h30 de Gresse, sous la belle lumière arrosant les falaises est du Vercors. La couche de neige fraîche est agréable, le chemin est tout tracé.

Guillaume, préparant son initiateur de ski de rando, effectue les contrôles DVA, puis prend la direction du groupe. Mise en jambe sur la partie plate avant d'attaquer la sévère montée dans le chemin. Les vestes tombent, les discussions s'estompent, le souffle se raccourcit. On sort de la forêt avec le soleiL Au sol vent du sud, en haut les nuages filent à vive allure en sens contraire. Après la pose au croisement du sentier du périmètre, c'est l'attaque du Pas de la Ville. Jean-Louis, prévoyant, avait fait pratiquer quelques conversions avant cela, histoire de dérouiller les articulations et de contrôler que tous avaient bien assimilé les gestes. Car si vous n'aimez pas les conversions, évitez le Pas de la Ville, hormis à pied, vous aurez bien du mal à ne pas en faire. Bon, tous les genoux ne se pliaient pas autant que le pensait leur propriétaire, mais l'absence de glace a permis à tous de passer sans difficulté. Une fois à l'abri du vent côté ouest, dépeautage et descente vers les Hauts plateaux du Vercors dans une neige densifiée par le vent, puis de plus en plus douce à l'approche de la forêt dans laquelle nous glissons silencieusement. Pause repas au milieu des bois et au soleil, avant de remonter au Pas, nettement moins difficile de ce côté, mais l'accumulation du dénivelé commence à se faire sentir. Dépeautage, skis et chaussures en position descente, et c'est parti. Au début dans une neige de densité variable. On s'écarte un peu de toutes ces traces, et enfin une belle pente de neige douce s'offre à tous. Quelques figures pas toujours maîtrisées, plein de belles traces, et le sourire pour tous. Passage dans une combe ou le fond dur se fait un peu sentir, franchissement un peu sanglier en bas de la combe dont le final est assez pentu, chemin pas trop large, et enfin on rejoint la station. La variété du parcours a satisfait tous les participants, on profitera des rayons du soleil en terrasse du bar. Une petite vidéo a été réalisée : https://youtu.be/VvmOjf7dZhQ

Merci à tous, et notamment à Guillaume qui a bien mené toute cette troupe, et à bientôt sur les planches