Live sur la Corse en trail

le 10 octobre 2021 , par Olivier FRUCHART , 452 vues

Et c'est parti pour la traversée de la Corse en trail en une semaine, pour finalement cinq valeureux cafistes! Photos mises à jour quotidiennement: https://photos.app.goo.gl/aNukvhyFeSoQav3f7 

  • Jour zéro, samedi 9 octobre: descente tranquille en voiture sur Marseille, avec bien entendu une halte à Montélimar pour faire le plein de nougats pour la semaine, coucher de soleil sur le pont du ferry avant une bonne bière. Houle 'raisonnable' avait prévu le capitaine, ça a bougé un peu quand-même.🤕
  • Traversée du maquisJour 1, dimanche 10 octobre: débarquement à Bastia, en débutant ... par une pause, petit-déjeuner 🥐☕ tranquille face à la mer. Pour la première étape nous avons fait un tour de chauffe avec 17km et 1300mD+, de Barchetta à Poggio-Marinaccio. Pour ce premier jour nous avons déjà eu un bel éventail des rencontres possibles dans le maquis: chaseurs, chèvres 🦌 (semi-sauvages ou semi-domestiques ?), vaches 🐂 (semi-domestiques ou semi-sauvages ?). La fine équipe a également déjà mis à profit le matériel collectif: le sécateur, pour attaquer le maquis lorsque le sentier existe parfaitement sur la carte mais très imparfaitement sur le terrain! Ci-contre notre parcours à la recherche d'un passage dans le maquis justement, terminé grace au sécateur. Qui a dit que Astérix en Corse était une caricature? Nuitée au gîte A Vigna et ses hôtes adorables, Françoise et Jean, par ailleurs champions de cuisine.
  • Jour 2, lundi 11 octobre: montée en puissance avec près de 30km et 2000mD+ aujourd'hui de Poggio-Marinaccio à Poggio-Pianellu, mais avec tant de beaux paysages que personne n'a eu le temps de sentir ses jambes s'échauffer (😊). Passage aux deux plus hauts sommets 🗻 de la Castagniccia, le San Petrone et Caldane, en traversant des forêts de hêtres magnifiques 🌳. Celà ne nous surprendrait pas que la toponymie de Caldane soit liée à cold, il n' a pas fait très chaud sur les crêtes ❄. Le sommet suivant s'appelait Punta Ventosa, d'ailleurs. La troupe avait quand-même très faim et soif en arrivant au gîte, et n'a pas mis cinq minutes à descendre les chocolats chauds et les bières du goûter. Ah oui ... il paraît que la chasse est fermée le lundi, mais bon, on a quand-même entendu quelques coups de fusil. Des échos d'hier, sans doute 😉. 
  • Jour 3, mardi 12 octobre. De Poggio-Pianellu à Corte aujourd'hui, étape roulante avec 28km mais peu de dénivelée, surtout descendant. Opération de voiturage et échange de clefs pour combiner une 1/2 étape de rando marche pour certains participants, et l'étape complète de course pour le reste. Il fait bien plus chaud à l'arrivée dans la plaine de Corte, motivant une coupe de glaces géantes pour certains 🍨, et la visite du musée de Corte avec exposition Matisse pour d'autres. Passage obligé à l'épicerie corse L'Andatu, et son sympathique propriétaire Dumé, qui invitera d'ailleurs les randonneurs du mercredi à passer à sa bergerie, dans une boucle Tavignano-Restonica.
  • Jour 4, mercredi 13 octobre, de Corte au col de Vergio. Le G.O. avait dit 33km, mais finalement nous arrivons avec 37km et 1800mD+, certaines jambres sont un peu fatiguées. Superbe vallée du Tavignano, mais qu'est-ce qu'elle est longue! Les mollets ont par ailleurs bien souffert d'un parcours exploratoire dans le maquis, façon cochon sauvage 🐖, à la recherche d'un sentier en cours d'effacement au niveau des bergeries de Ceppu. Le soir à Evisa, les estomacs ont la parole, et certains ont ainsi enchainé deux plats principaux 🍖🥗!
  • Jour 5, jeudi 14 octobre. de Evisa à Ota. Etape trop courte au menu (18km) et seulement du dénivelée négatif, le G.O. propose donc une petite variante en boucle 😁. Nous descendons 🏃‍♀️🏃‍♂️ le chemin génois empierré des gorges de la Spelunca, puis jouons à nouveau du sécateur pour remonter aux bergeries de Firuletu, qui ne doivent pas souvent voir des coureurs. Nous repassons à Bocca a U Saltu et croisons quelques pompiers occupés depuis hier à stabiliser un feu 🔥 de sol. Petit stress quand notre gîte à Ota n'était pas ouvert à 17h, mais finalement tout rentre dans l'ordre, après nos 25km de la journée. Repas somptueux au restaurant 🍗🥗🥣🍹 du gîte, chez Felix. A ne pas rater, ce n'est pas un attrape-touristes ! 
  • Jour 6, vendredi 15 octobre, de Ota à Piana. Dernier jour de course, mais pas question de se relâcher ! Nous aurions eu besoin du sécateur dès la sortie du gîte, les locaux ayant manifestemetn décidé de détourner le chemin sans enlever les marques précédentes... Bref, montée bien soutenue jusqu'au Foce d'Orto, puis poursuite jusqu'au sommet 🗻 du Capu D'Orto. Il fallait bien mettre les mains, mais nous trouvons des chèvres 🐐 au sommet. Vue magnifique sur le golfe de Porto, puis redescente dans les calanques aux Roches Bleues. Deux fadas reprennent alors le chemin de Ota pour aller recherche la voiture, avec une petite course de 12km. Nouvelle tentative de décrocher le meilleur resto du parcours avec les jardins de Piana, accueillis dans une cave, restaurant d'un maraîcher qui ne sert que les légumes de son jardin. On recommande chaudement ! 
Evénement lié : 2021-10-09 - Trail - Traversée Corse Est-Ouest
Vous n'êtes pas autorisé à mettre des commentaires